Blog

Suivez la parole de Chef Kowee sur l’actualité du Revenue Management et du Pricing
et réagissez sur son Blog

Kowee, Value Maker depuis 1880

Nous sommes à l’automne 1880. Joseph Juneau a quarante ans, son compère Richard Harris en a quarante quatre. Ils sont prospecteurs – aventuriers aussi. Depuis de longs mois, ils arpentent les terres arides de l’Alaska. C’est George Pilz, un riche entrepreneur de Sitka qui les a envoyés se pourrir dans ces maudites contrées. Leur mission : ramener de l’or. CHoux blanc ! Des moustiques, des ours, des indiens Tlinglits… mais question or : rien, nada ! Ce ne sont pas les premiers à s’être cassé le nez et le dos à remuer la boue d’ici. Les voilà réduits à troquer leur ration de gnôle contre quelques peaux pour ne pas rentrer à Sitka les mains vides. L’Alaska n’est décidément pas la Californie.

Sur le point du retour, un chef Tlingit demande à Juneau et Harris de le suivre, de remonter avec lui la Silver Bow en direction de l’île Douglas. Le trio grimpe péniblement la Snow Slide Gulch ; puis, s’arrêtant au milieu de nulle part, le chef pointe son index vers la rivière en contrebas : – gold, here ! Juneau tape son stetson sur sa cuisse, Harris crache sa chique du haut de sa mule – impossible ! Dix fois ils sont passés ici, eux, les prospecteurs. – Here ! gold ! insiste le chef. Au point où ils en sont, les deux compères tentent le coup. . Nous sommes très précisément le 13 octobre 1880;

La thèse de l’indien était la bonne. Jo Juneau et Richard Harris rapportèrent 500 kg d’or à Sitka. Ce milieu de nulle part s’appelle dorénavant Gold Creek, des centaines de prospecteurs y ont fait fortune, Juneau a donné son nom à la capitale de l’Alaska, le chef s’appelait Kowee.

Publié le 11 septembre 2014